Chantier de la NRL : « Moteur de croissance économique » mais « peu de créations d’emplois »

Chantier de la NRL : « Moteur de croissance économique » mais « peu de créations d’emplois »

logo

L’INSEE dévoile une étude portant sur l’impact économique du chantier de la Nouvelle route du littoral, aussi bien en matière d’emplois que de créations de richesse. Il s’avère que le chantier de la NRL est « moteur de croissance économique ». Mais, l’Insee constate peu de créations d’emplois.

L’impact économique du chantier de la Nouvelle Route du Littoral

Dans le cadre du partenariat Cerom (Comptes économiques rapides pour l’outre-mer) : Stéphane Foucault – Directeur de l’AFD à La Réunion -, Thierry Beltrand – directeur de l’Iedom – et Valérie Roux -directrice régionale de l’Insee La Réunion-Mayotte – ont présenté une étude portant précisément sur l’impact économique du chantier de la NRL.

Le chantier de la NRL : un « moteur de croissance économique mais peu de créations d’emplois »

Financée par la Région Réunion, l’Etat et l’Union Européenne, la construction de la Nouvelle route du Littoral représente « un investissement conséquent de 1,7 milliard d’euros, s’échelonnant de 2011 à 2019 ».

Entre 2011 et 2013, l’Insee révèle que la phase de préparation technique et administrative a mobilisé les entreprises réunionnaises : « Moins de 250 salariés sont concernés ».

Avec le démarrage du chantier en 2014, les retombées économiques ont été immédiates, souligne l’Insee. « D’après une modélisation de l’économie réunionnaise, les entreprises oeuvrant sur le chantier et l’activité induite dans toutes les branches de l’économie réunionnaise ont produit 164 millions d’euros de valeur ajoutée, représentant 1,1% du Produit Intérieur Brut (Pib) de l’île ».

L’Insee précise également que ces deux dernières années, le chantier de la NRL et ses retombées économiques représentent 3000 emplois directs, indirects et induits, par an. « Pour un emploi direct, le chantier chantier génére deux emplois indirects ou induits, c’est à dire des emplois dans des entreprises dont l’activité est liée au chantier (transport de roches…) ».

« Les créations nettes d’emplois sont d’environ 250 personnes supplémentaires recrutées en 2014 et 2015 pour les besoins du chantier ».

« Ce chantier a en outre pu permettre de préserver des emplois présents dans les entreprises avant le démarrage des travaux ».

De 2016 à 2019, le chantier de la NRL devrait générer au total près de 1 milliard d’euros de valeur ajoutée « avec un pic d’activité prévu en 2016 et 2017 ».

Toujours selon l’Insee  : « À partir de 2018, les investissements s’amenuiseront, ce qui pèsera mécaniquement négativement sur la croissance ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Report de la cérémonie TROPHÉES DES ENTREPRENEURS AFROCREOLES

Les Trophées des Entrepreneurs AfroCréoles prévus le samedi 27 octobre 2018 est reporté au lundi 18 février 2019 toujours à ESPACE REUILLY Paris-12ème

En savoir plus